Services TV
annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 
Voir directement la réponse

Re: Abonnement engageant: j'ai fait une erreur.

Visiteur

Bonjour,

Donc vous me confirmez que je vais payer 230€ pour un service que je n'utilise pas parce que j'ai fait une erreur, et que la discussion est close, maintenant je paye et je me tais.

Trouvez-vous ça normal?

Aucun recours, point. A ma connaissance, de tous les services auxquels je suis abonné, c'est la première fois que je rencontre cette pratique.

Même pas la possibilité de plaidoyer n'est pas possible, fin du litige. Il n'y a même pas un service ou défendre mon cas.

Paye 230€ pour un service que je ne ferai pas valoir, ou huissiers.

Franchement au delà du préjudice financier, je trouve ça malhonnète.

 

Julien.

Voir directement la réponse

Re: Abonnement engageant: j'ai fait une erreur.

Visiteur

Par contre , bonne nouvelle! J'ai un badge "coup de foudre", "observateur" et "saint bernard" youhou!

....

Voir directement la réponse

Re: Abonnement engageant: j'ai fait une erreur.

Visiteur

Bon, après ok j'ai fait une erreur. Je suis condamné à payer 230€ dans le vide.

Mais cette expérience n'aura pas été vaine.

Je pense être une sorte de dinosaure qui suit le chemin légal pour obtenir du contenu car je crois dans le système et la rémunération de tous ses acteurs.

Enfin.. je cro"yais". Terminé.

Sfr pour moi fait preuve de mauvaise foi. Ok.

Bonne journée.

Voir directement la réponse

Re: Abonnement engageant: j'ai fait une erreur.

Client Top Contributeur

Hello @julien6222 

 


Après je me demande, pourquoi pas 10 ans ? c'est vrai après tout, c'est la LOI? Je m'engage, je paie ; Ah non, là ça ferait trop, et peut - être trop de monde s'indigneraient, avec une "petite" somme comme celle là, ça passe.

Je t'ai déjà donné des éléments de réflexion sur ce point :

  • la loi Chatel a prévu, qu'en effet, on peut partir en payant 100% des mensualités des 12 premiers mois, et 25% des suivantes. Ça donne "l'esprit" du législateur en matière d'engagement de contraintes associées
  • et si tu vas la regarder de plus près, tu vois qu'en matière de mobile, pour laquelle cette loi à été taillée, une durée d'engagement supérieure à 24 mois est interdite (lire ICI)... On peut donc estimer aussi que "l'esprit" du législateur ne serait pas que ton abonnement à toi soit non plus d'une durée de 10 ans.

Après, ce n'est pas que "ça passe" parce que c'est une petite somme, c'est juste que c'est un achat (pour un service sur 12 mois minimum) confirmé et légal (moi aussi je m'en veux quand je fais un gros achat que, parfois, je regrette après, c'est la loi des erreurs). Mais il est clair que si la loi permettait des engagements de 20 ans, "tu t'engages, tu paies" serait bien le résumé. D'ailleurs c'est exactement ce qui se passe quand tu fais un emprunt :

  • que tu regrettes ou non ton acte (un emprunt c'est finalement "acheter de l'argent" et le payer tous les mois en petits bouts)
  • une fois signé ton emprunt, tu DOIS en payer chaque mois sa mensualité (et ça peut être sur 20 ans ou 30 ans...) Plus moyen de reculer en disant "non mais en fait c'était une erreur, j'ai signé mais je ne regrette".

Et d'après ce que tu m'explique, aucun espoir de quoi que ce soit.

Oui je ne suis pas étonné que le service client (le contact de 1er niveau) ne bouge pas d'un millimètres sur la procédure. Ce n'est pas réellement leur rôle de l'interpréter et faire des faveurs.

Par contre, non 😀, d'après ce que je t'explique, il y a encore 2 niveaux où tu peux espérer "négocier" un arrangement (cf. mon évocation et les liens pour le médiateur des télécoms) :

  1. le service conso de SFR
  2. le service du médiateur des télécoms

Comme son nom l'indique, c'est une procédure de médiation, donc amiable pour essayer d'arranger des litiges, pas un verdict légal. C'est alors un espoir d'y plaider ta bonne foi et de peut-être obtenir mieux que rien du tout... Mais c'est vrai que les chances ne sont pas larges de ton côté et qu'il te faudra te montrer convaincant comme déjà répété, car c'est une faveur et un arrangement que tu demandes, pas un dû.

 

Aucun recours, point. A ma connaissance, de tous les services auxquels je suis abonné, c'est la première fois que je rencontre cette pratique.

Euh, non, je ne crois pas : TOUS les systèmes à engagement (par exemple peut-être ton abonnement mobile actuel, ou peut-être ton abonnement box actuel) sont potentiellement dans le même cas :

  • un fois signé
  • et une fois que l'éventuelle possibilitéde rétractation est dépassée (et il y a pas mal de cas où le délai de rétractation peut-être ramené à 0 jour, comme pour toi : un exemple simple étant la souscription de mobile ou internet en boutique, et ça en fait donc des paquets tous les jours sinon ces boutiques n'ouvriraient plus)

=> alors tu dois payer, c'est vrai, sans espoir d'annuler la chose et t'en sortir à bon compte.

 


J'ai contacté SFR ils ne veulent rien savoir pour le geste commercial. [...]

Même pas la possibilité de plaidoyer n'est pas possible, fin du litige. Il n'y a même pas un service ou défendre mon cas.


Mais si, je te l'avais donnée dans ma réponse précédente et répétée au-dessus, c'est JUSTEMENT le rôle de la procédure du médiateur des télécoms (mise en place au niveau national et totalement extérieur à SFR... ou Orange ou autre concurrent).

 


Sfr pour moi fait preuve de mauvaise foi.


Ma foi c'est ton avis, libre et respectable. Tu nous diras si le médiateur (indépendant et gratuit) pense aussi comme toi.

Bonne chance.

À+

Digiclient NC → parti de sa planète disparue, pour une nouvelle terre d'accueil ♥
LaBox THD 4K (V3) - Connexion FttLA à 200↓↑20 Mbit/s

Voir directement la réponse

Re: Abonnement engageant: j'ai fait une erreur.

Visiteur

Salut Ryry,

Merci pour le temps consacré à me répondre.

Juste sur l'emprunt/

Oui, je comprends que quand on s'engage, on s'engage et qu'il faut assumer; Mais dans le cadre de l'emprunt immo, il y a une multitude de "barrières" et "gardes-fous" pour bien prendre le temps de la réflexion, et tant mieux.

Pour quelque chose d'aussi futile qu'un abonnement télé, le législateur devrait laisser une porte de sortie(comme la loi Amon sur les assurances qui emmerde bien les banques au passage). La loi doit défendre les citoyens en priorité. En fait c'est très politique comme choix. Influencé par le Lobby du télécom?

Bon Week-end,

Julien.

 

PS: comme je n'ai plus aucune porte de sortie, je vais donc aller au plus simple:le "gratuit".

Voir directement la réponse

Re: Abonnement engageant: j'ai fait une erreur.

Client Top Contributeur

Hello @julien6222 

 

Nos réponses se sont croisées... j'ai ajouté des éléments en modifiant ma réponse précédente.

 


comme je n'ai plus aucune porte de sortie, je vais donc aller au plus simple:le "gratuit".


Si, justement, cela fait 3 messages où je te donnes les éléments pour 2 niveaux dans la voie amiable du plaidoyer que tu n'as même pas encore essayés. Ta conclusion est largement hâtive (même si c'est vrai que même si ces portes de sorties existent, elles ne sont pas grandes ouvertes à tous les vents, tu devras être bon pour obtenir un geste, même partiel ce qui est ce qui pourra t'arriver de mieux je pense).

 

Pour le fond (car pour l'instant on a surtout parlé de la forme, càd les strictes conséquences du cadre légal) je suis plus perplexe sur la légitimité de ton raisonnement pour essayer à tout prix de justifier qu'il serait "normal" de pouvoir facilement revenir en arrière (même si d'un point de vue humain je le comprends, comme je l'ai écrit plus haut moi aussi j'ai parfois des regret après un acte qui m'engage, et parfois pour des détails que je n'avais pas vus évidemment).

 


(comme la loi Amon sur les assurances qui emmerde bien les banques au passage)
  1. Pour moi la loi Hamon concerne les assurances, et elle a été faite "pour" les clients "contre" les assurance en effet : désormais, après un an "d'engagement" tu peux partir quand tu veux... mais justement après un an : l'assureur peut refuser (s'il le souhaite) de t'assurer juste pour un mois ou deux.
  2. La loi Chatel (qui s'applique dans ton cas) n'est pas énormément différente : elle a aussi été promulguée "contre" les opérateurs et leurs pratiques antérieures et "pour" les abonnés qui voulaient s'en aller. Mais là encore, en considérant que la première année est une contrainte raisonnable : tu payes forcément tes 12 premiers mois... Après, tu ne payes que le 1/4 de la 2e année pour partir (et le reste tu ne payes rien puisque c'est illégal de faire plus). Il faut quand même être conscient qu'avant c'était la loi sur les contrat généraux qui s'appliquait : signé 24 mois, tu payes 24 mois (logique d'ailleurs).

Dans les 2 cas, je pense résolument qu c'est une avancée en faveur des clients qui s'est faite "contre" les entreprises concernées qui ont certainement tout fait pour que ça n'arrive pas...

On pourrait certes exiger "encore plus" :

  1. assurance : mais tu te doutes bien alors que si on pouvait s'assurer "à la demande" puis résilier tout de suite avant un an, beaucoup joueraient à s'assurer uniquement quand ils pensent en avoir besoin et s'ils jouent bien, une assurance ne sera plus rentable (puisque le concept c'est que la multitude paye "inutilement" une petite somme quand elle n'en a pas besoin qu'une minorité recoive une grosse somme quand elle en a besoin)
  2. télévision à péage : ça dépend de la temporalité du contenu. On peut comprendre qu'une service comme Netflix se divise en mois et reste potentiellement rentable. On a du mal à penser que la finale de la ligue des champions soit un investissement rentable pour l'opérateur qui a payé toute la saison si tu ne t'abonnes qu'un mois (voir plus bas).

 

Juste sur l'emprunt/

Oui, je comprends que quand on s'engage, on s'engage et qu'il faut assumer; Mais dans le cadre de l'emprunt immo, il y a une multitude de "barrières" et "gardes-fous" pour bien prendre le temps de la réflexion, et tant mieux.

Pour quelque chose d'aussi futile qu'un abonnement télé [...] le législateur devrait laisser une porte de sortie


Justement :

  • je pense que c'est parce qu'un emprunt est (souvent) une somme très lourde et très longue, que le délai de rétractation n'est pas possible à raccourcir... de même que le contrat d'achat d'une habitation => mais dans les 2 cas il est tout de même plus court que pour un abonnement à une box par internet (10 jours pour le crédit immobilier contre 14 jours pour une box, voir ICI)
  • par contre, comme tu le dis, c'est sans doute parce qu'un abonnement télé "aussi futile" à une vingtaine d'euros par mois est jugé "moins important" que le législateur à considéré que :
    • le délai de réflexion pouvait sauter (exemple abonnement à service numérique) : même si ce n'est pas obligatoire bien sûr
    • et que le législateur a défini les portes de sorties en devant TOUT rembourser sur les 12 premiers mois, et seulement 25% pour les mois suivants : je te rappelle que c'est bien cette loi Chatel (qui a été taillée initialement pour les abonnements mobile) qui est appliquée aussi pour les abonnements télé comme le tien ou Canal (voir ICI).

Je pense être une sorte de dinosaure qui suit le chemin légal pour obtenir du contenu car je crois dans le système et la rémunération de tous ses acteurs.

Non, honnêtement (si je devine bien ta motivation de t'abonner pour un soir de finale et résilier juste après pour ne payer qu'une mensualité) je ne partage pas totalement ta description te parant de vertu si je peux me permettre.

 

Je crois que tu n'es pas tout blanc dans cette affaire, et que comme SFR tu vois beaucoup ton penses surtout à optimiser ton intérêt personnel dans les cadres qui te semblent ceux permis par notre légalité (par exemple se désabonner après seulement 1 mois).

  • regarde le prix de la ligue des champions (uniquement, alors que RMC sport paye aussi pour d'autres compétitions) : 350 millions d'euros sur une année...
  • de plus la presse s'est fait les choux gras des pertes de cette chaînes (200 millions d'euros par an ? lire ICI)
  • te te doutes bien que ce n'est pas tes malheureux 25 euros pour une seule mensualité d'un mois qui aurait été une normale rétribution de ce service car avec ce raisonnement généralisé ils auraient encore moins de chance d'être rentables, même pour cette unique compétition qui n'est pas leur seule dépense => ce n'est pas pour rien que la possibilité pour les abonnés de souscrire sans engagement a sauté cette année par rapport à l'an dernier.
    • AVANT : il y avait 2 tarifs RMC sport (avec et sans engagement)
    • CETTE ANNÉE : seulement 1 tarif avec engagement de 12 mois
  • => justement parce qu'ils ont compris de que nombreux abonnés "picoraient" en ne payant que pour la finale ou quelques affiches alléchantes, mais finalement n'étaient pas rentables du tout vu les sommes facturées à l'année par les ligues de foot.

Je crois que je n'ai pas besoin de te faire un dessin pour que tu comprennes que si tu acceptes les rétributions assez folles du monde du foot (que moi je dénonce) ta contribution de 25 euros n'est pas du tout une contribution à la hauteur des médias et de ce qu'ils payent pour te montrer ces acteurs.

 

Personnellement, justement, contrairement à toi, j'ai décidé depuis longtemps autant que possible d'éviter de contribuer à ces batailles financières que je trouve avoir atteint des niveaux indécents : donc j'ai banni (pour très longtemps) de payer un abonnement à Canal (dont l'attitude sur les exclusivités ne me convient pas pour rester poli) et j'ai banni des abonnements comme RMC sport ou téléfoot pour ne pas contribuer à cet argent fou du foot... Tant pis pour moi, mais surtout tant pis pour eux car ça finira par craquer selon moi. (et je ne donne pas cher de la peau de la nouvelle chaîne Téléfoot partie dans les mêmes errements financiers je pense hélas).

À+

 

Digiclient NC → parti de sa planète disparue, pour une nouvelle terre d'accueil ♥
LaBox THD 4K (V3) - Connexion FttLA à 200↓↑20 Mbit/s

Voir directement la réponse

Re: Abonnement engageant: j'ai fait une erreur.

Visiteur

""""

Si, justement, cela fait 3 messages où je te donnes les éléments pour 2 niveaux dans la voie amiable du plaidoyer que tu n'as même pas encore essayés. Ta conclusion est largement hâtive (même si c'est vrai que même si ces portes de sorties existent, elles ne sont pas grandes ouvertes à tous les vents, tu devras être bon pour obtenir un geste, même partiel ce qui est ce qui pourra t'arriver de mieux je pense).

 

Pour le fond (car pour l'instant on a surtout parlé de la forme, càd les strictes conséquences du cadre légal) je suis plus perplexe sur la légitimité de ton raisonnement pour essayer à tout prix de justifier qu'il serait "normal" de pouvoir facilement revenir en arrière (même si d'un point de vue humain je le comprends, comme je l'ai écrit plus haut moi aussi j'ai parfois des regret après un acte qui m'engage, et parfois pour des détails que je n'avais pas vus évidemment)."""""

 

J'ai contacté le chat en ligne pour résoudre le pb, et ils ne m'ont pas orienté vers les voies que tu proposes, j'ai du mal après cet acte candide à revenir demander un "geste" du gentil SFR que je qualifie de Malhônnète, oui je sais, ma déontologie coûte cher..

 

 

 

 

"""

  1. Pour moi la loi Hamon concerne les assurances, et elle a été faite "pour" les clients "contre" les assurance en effet : désormais, après un an "d'engagement" tu peux partir quand tu veux... mais justement après un an : l'assureur peut refuser (s'il le souhaite) de t'assurer juste pour un mois ou deux.
  2. La loi Chatel (qui s'applique dans ton cas) n'est pas énormément différente : elle a aussi été promulguée "contre" les opérateurs et leurs pratiques antérieures et "pour" les abonnés qui voulaient s'en aller. Mais là encore, en considérant que la première année est une contrainte raisonnable : tu payes forcément tes 12 premiers mois... Après, tu ne payes que le 1/4 de la 2e année pour partir (et le reste tu ne payes rien puisque c'est illégal de faire plus). Il faut quand même être conscient qu'avant c'était la loi sur les contrat généraux qui s'appliquait : signé 24 mois, tu payes 24 mois (logique d'ailleurs).

Dans les 2 cas, je pense résolument qu c'est une avancée en faveur des clients qui s'est faite "contre" les entreprises concernées qui ont certainement tout fait pour que ça n'arrive pas...

On pourrait certes exiger "encore plus" :

  1. assurance : mais tu te doutes bien alors que si on pouvait s'assurer "à la demande" puis résilier tout de suite avant un an, beaucoup joueraient à s'assurer uniquement quand ils pensent en avoir besoin et s'ils jouent bien, une assurance ne sera plus rentable (puisque le concept c'est que la multitude paye "inutilement" une petite somme quand elle n'en a pas besoin qu'une minorité recoive une grosse somme quand elle en a besoin)
  2. télévision à péage : ça dépend de la temporalité du contenu. On peut comprendre qu'une service comme Netflix se divise en mois et reste potentiellement rentable. On a du mal à penser que la finale de la ligue des champions soit un investissement rentable pour l'opérateur qui a payé toute la saison si tu ne t'abonnes qu'un mois (voir plus bas)."""

 

Banque et assurance, c'est pareil. La loi Hamon a changé: elle permet de switcher d'assurance durant la première année, et non pas après la première année: Mesure de gauche.(je suis pas fan de Hamon mais cette loi est une véritable mesure de gauche citoyenne)

 

""""""

  1. télévision à péage : ça dépend de la temporalité du contenu. On peut comprendre qu'une service comme Netflix se divise en mois et reste potentiellement rentable. On a du mal à penser que la finale de la ligue des champions soit un investissement rentable pour l'opérateur qui a payé toute la saison si tu ne t'abonnes qu'un mois (voir plus bas)."""

J'ai fait l'erreur de croire que je pouvais acheter un match comme un film sur Netflix on est d'accord: la question est: ça doit me coûter 230€ de manière institutionalisée? La loi doit évoluer.

 

"""""""mais dans les 2 cas il est tout de même plus court que pour un abonnement à une box par internet (10 jours pour le crédit immobilier contre 14 jours pour une box, voir ICI)"""""

Je ne parlais pas de ça.. plutôt des rdv avec le banquier, étude de patrimoine, de faisabilité, parfois notaire, tous ces évènements de vie contribuent à une prise de conscience de l'importance de l'acte.. le délai de rétractation est presque anecdotique..

 

 

""""""par contre, comme tu le dis, c'est sans doute parce qu'un abonnement télé "aussi futile" à une vingtaine d'euros par mois est jugé "moins important" que le législateur à considéré que :

  • le délai de réflexion pouvait sauter (exemple abonnement à service numérique) : même si ce n'est pas obligatoire bien sûr
  • et que le législateur a défini les portes de sorties en devant TOUT rembourser sur les 12 premiers mois, et seulement 25% pour les mois suivants : je te rappelle que c'est bien cette loi Chatel (qui a été taillée initialement pour les abonnements mobile) qui est appliquée aussi pour les abonnements télé comme le tien ou Canal (voir ICI)."""""

Nivellement par le bas: c'est futile alors on fait sauter le délai. Pourquoi pas : c'est futile alors on peut se désengager quand on veut?

Chatel est de droite, on est a l'opposé de la loi Hamon en effet.(je te le répète, on est bien dans un débat politique sur le fond)

 

"""""

Non, honnêtement (si je devine bien ta motivation de t'abonner pour un soir de finale et résilier juste après pour ne payer qu'une mensualité) je ne partage pas totalement ta description te parant de vertu si je peux me permettre.

 

Je crois que tu n'es pas tout blanc dans cette affaire, et que comme SFR tu vois beaucoup ton penses surtout à optimiser ton intérêt personnel dans les cadres qui te semblent ceux permis par notre légalité (par exemple se désabonner après seulement 1 mois).""""""""

 

Procés d'intention: je ne suis ni vertueux(un vertueux qui va vers le "gratuit"?), ni égoïste, quand à optimiser mon intérêt personnel, ça, c'est une vertu à mon sens dans le cadre de la consommation de ce type:abrutis ceux qui payent ces 230€ sans sourciller.

 

"""""

  • de plus la presse s'est fait les choux gras des pertes de cette chaînes (200 millions d'euros par an ? lire ICI)
  • te te doutes bien que ce n'est pas tes malheureux 25 euros pour une seule mensualité d'un mois qui aurait été une normale rétribution de ce service car avec ce raisonnement généralisé ils auraient encore moins de chance d'être rentables, même pour cette unique compétition qui n'est pas leur seule dépense => ce n'est pas pour rien que la possibilité pour les abonnés de souscrire sans engagement a sauté cette année par rapport à l'an dernier.
    • AVANT : il y avait 2 tarifs RMC sport (avec et sans engagement)
    • CETTE ANNÉE : seulement 1 tarif avec engagement de 12 mois
  • => justement parce qu'ils ont compris de que nombreux abonnés "picoraient" en ne payant que pour la finale ou quelques affiches alléchantes, mais finalement n'étaient pas rentables du tout vu les sommes facturées à l'année par les ligues de foot."""""""

Je ne critique pas les stratégies de RMC, je revendique un droit à l'erreur car si j'avais compris ce qui m'attendait, je n'aurais jamais pris l'abonnement.

Oui c'était bien expliqué. Oui j'ai merdé. Ne peut on pas légiférer pour que tout citoyen puisse "merder" en sélectionnant un abonnement et avoir une porte de sortie avec pénalités par exemple? C'est la seule teneur de mon propos que non, je ne veux pas vertueux, juste humain.

 

 

"""""" ça finira par craquer selon moi"""""

 

Si il y a bien un truc auquel le gouvernement fait gaffe, c'est veiller à ce qu'il y ait du foot à la télé. Donc non, tu rêves.

@+

 

 

 

 

Voir directement la réponse

Re: Abonnement engageant: j'ai fait une erreur.

Client Top Contributeur

Hello @julien6222 

 


J'ai contacté le chat en ligne pour résoudre le pb, et ils ne m'ont pas orienté vers les voies que tu proposes, j'ai du mal après cet acte candide à revenir demander un "geste" du gentil SFR que je qualifie de Malhônnète, oui je sais, ma déontologie coûte cher..


Pourtant elles existent, et sont mêmes documentées par SFR (je t'ai donné les liens vers l'assistance SFR qui les décrit). Pour 230 €, je ne vois pas pourquoi tu te priverais d'un petit courrier 😎

 


Banque et assurance, c'est pareil. La loi Hamon a changé: elle permet de switcher d'assurance durant la première année, et non pas après la première année: Mesure de gauche.(je suis pas fan de Hamon mais cette loi est une véritable mesure de gauche citoyenne)


Non banque et assurance ce n'est pas pareil, mais OK, je vois ton erreur, tu fais un mélange dans la loi Hamon entre :

  1. assurance pour un crédit immobilier, par exemple dans une banque (qu'on peut effectivement "switcher" durant la première année seulement, et sans frais contrairement à avant) lire ICI
  2. assurance tout court (habitation, voiture, etc.) : et là c'est l'inverse, tu peux résilier ton assurance sans frais quand tu veux APRÈS le premier anniversaire du contraire (lire ICI sur le site du gouvernement).

Je ne parlais pas de ça.. plutôt des rdv avec le banquier, étude de patrimoine, de faisabilité, parfois notaire, tous ces évènements de vie contribuent à une prise de conscience de l'importance de l'acte.. le délai de rétractation est presque anecdotique..

OK, je pige. Alors on retombe sur l'autre élément de l'argumentaire : il est clair que le législateur a dû penser que pour un achat de 200 €, c'était relativement futile et sans besoin de tout ce toutim pour faire prendre conscience de son acte au consommateur... Ou alors les FNAC et Darty auraient beaucoup de pédagogie à faire... 😀

 


Nivellement par le bas: c'est futile alors on fait sauter le délai. Pourquoi pas : c'est futile alors on peut se désengager quand on veut?

Chatel est de droite, on est a l'opposé de la loi Hamon en effet.(je te le répète, on est bien dans un débat politique sur le fond)


Non, relis bien les liens que je t'ai donnés, ce n'est pas "uniquement" parce que c'est futile qu'on a permis de faire sauter le délai de 14 jours dans ce cas précis :

  • c'est parce que c'est futile qu'on AUTORISE le client et le vendeur à se mettre d'accord pour faire sauter le délai (ça n'est PAS obligatoire)
  • et parce que souvent le client veut son service tout de suite (par exemple des gars comme toi qui souscrivent juste avant un match)

Mais si tu préfères qu'on en revienne à la loi antérieure à cette dérogation, pourquoi pas. Il te faudra juste penser à t'abonner au moins 2 semaines avant un match pour recevoir ton flux vidéo (car le fournisseur ne sera pas idiot au point de te donner ton match, puis attendre ta résiliation légale le lendemain, il fera comme les banques, tu auras ton argent une fois le délai de réflection/rétractation atteint). C'est dans cette esprit que Netflix a supprimé ses 30 jours d'essais ou Disney+ sa semaine d'essai => pas de contenu sans payer, car immanquablement le consommateur n'utilise pas ce droit pour réparer une erreur, mais bien plus souvent sciemment pour se gaver puis partir ensuite.

 

Et pas d'accord du tout du tout sur le fond politique. Tu veux faire donner à des faits des interprétations purement personnelles.

  • La loi Chatel a été un "bonus" pour le client : AVANT on était coincé par son engagement, maintenant on peut en partir sans payer la totalité... C'est indéniablement un pas en faveur du consommateur et en défaveur des opérateurs (lire ICI) que son auteur soit de droite ou non.
  • Inversement, tu prêtes à la loi Hamon une extension qu'elle n'a pas : tout de gauche qu'il est, il a maintenu qu'il faut attendre la date anniversaire du contrat d'assurance à tacite reconduction pour pouvoir le résilier à n'importe quelle date (lien déjà donné plus haut).

Au final, comme dit plus haut, ces 2 mesures se ressemblent étrangement au contraire malgré leur origine politique différente :

  • toutes deux ont chercher à lutter contre une forme de "captivité" du consommateur pris dans en engagement qu'il a accepté mais qu'il souhaite quitter
  • alors elles permettent de quitter cet engagement, à partir du 13e mois (l'une pour les assurance maison/voiture, l'autre pour les abonnements numériques)
  • l'une avec 0% de pénalités et l'autre avec seulement 25% de pénalité (au lieu de la totalité avant dans les 2 cas puisqu'il fallait aller au bout de l'engagement).

Mais, oui, comme je le disais plus haut, on peut réclamer plus et pouvoir partir et revenir à sa guise sans le moindre engagement (ce qui arrivera peut-être un jour ce n'est pas inenvisageable). Mais si on y arrive pour les matchs de sport, on peut hélas craindre que ça se fera comme ça c'est passé pour les films de cinéma : pour acheter une séance "à l'acte" en VOD le prix n'est pas énormément inférieur à une place de cinéma (2 à 3 fois moins cher tout au plus). Si c'est pareil pour une finale de ligue des champions ou d'une épreuve des JO, tu vois le tarif à l'acte comparativement au ticket d'entrée ?

Car, tu es plein de bon sens et tu te doutes bien que dans ton cas particulier, une telle mensualité, ou même carrément l'achat "au match" ne pourra alors pas être à seulement une vingtaine d'euros pour couvrir 350 millions d'euros que coûté la saison à la chaîne... Dans ce cas le vendeur adaptera largement son tarif où alors il verse dans l'œuvre caritative.

 


> Je crois que tu n'es pas tout blanc dans cette affaire, et que comme SFR tu vois beaucoup ton penses surtout à optimiser ton intérêt personnel dans les cadres qui te semblent ceux permis par notre légalité (par exemple se désabonner après seulement 1 mois).

 

Procés d'intention: je ne suis ni vertueux(un vertueux qui va vers le "gratuit"?), ni égoïste, quand à optimiser mon intérêt personnel, ça, c'est une vertu à mon sens dans le cadre de la consommation de ce type:abrutis ceux qui payent ces 230€ sans sourciller.


En effet, je suis bien d'accord c'était un procès d'intention de ma part... Et que je maintiens et que tes réponses ont corroboré :

  • tu as bien eu une tendance à vouloir optimiser ton intérêt personnel en ne voulant t'abonner sciemment que pour la finale pour une vingtaine d'euros (alors que je pense que tu sais que cette compétition vaut une blinde) dans le cadre de la légalité (un abonnement que tu pensais sans engagement)... bon pas de chance, tu avais mal lu les dispositions de l'abonnement, mais c'était bien ton intention.
  • Inversement, tu ne t'es pas abstenu non plus de procès d'intention sur Chatel en voulant dénigrer de "droite" sa loi qui pourtant protège mieux le consommateurs qu'avant, ou en considérant que les gens qui payent leur année d'abonnement (230 €) à la chaîne sont des abrutis... alors qu'ils ne font qu'honorer le partage à peu près équitable de ce que coûte cette compétition pour venir jusqu'à leur écran (contribution d'ailleurs non équilibrée et avec perte qui coûte donc à mon opérateur et c'est sur moi et les autres non "abonnés foot" que rejaillit d'éponger la somme qui manque pour les fans de foot qui ne payent pas ce qu'ils devraient pour couvrir les frais).

Bref...

 


Je ne critique pas les stratégies de RMC, je revendique un droit à l'erreur car si j'avais compris ce qui m'attendait, je n'aurais jamais pris l'abonnement.

J'ai bien compris déjà dans les messages et réponses précédentes que c'était cela ton but, et je t'ai aussi déjà apporté une réponse qu'hélas tu retournes d'un revers de manche :

  • la loi  a déjà fait un bout de chemin en 2007 (mais pas total) vers ce droit à l'erreur en instaurant un droit de quitter un engagement au bout du 13e mois même si tu t'étais engagé pour plus longtemps... avant ce n'était même pas possible et ce n'était pas non  plus totalement illogique.
  • c'est déjà pas mal de pouvoir divorcer, avec frais moindre que la totalité, sans honorer son engagement initial jusqu'à au bout.
  • Toi tu voudrais encore mieux, c'est compris, mais comme je te l'ai dit, vu les sommes en jeu, tu rêves beaucoup et je pense que tu es conscient qu'un commerçant qui engage la somme en question ne peut pas décemment être rentable et jouer le système que tu demandes : ou alors tu n'auras pas ton flux vidéo avant le délai de réflexion (sinon trop facile).

Donc si la législation a une chance de changer pour "permettre de merder de bonne foi", je pense que tout simplement :

  1. c'est le délai de rétractation qu'on évoquait plus haut qui redeviendra sans dérogation sur ses 14 jours
  2. et par conséquent, on mise que le diffuseur, comme le banquier prêteur ou le constructeur de maison, ne te délivrera pas une miette de ton achat avant la fin de ces 14 jours pour te permettre une "réflexion" tout en évitant lui-même de se faire gruger.

 


> ça finira par craquer selon moi

Si il y a bien un truc auquel le gouvernement fait gaffe, c'est veiller à ce qu'il y ait du foot à la télé. Donc non, tu rêves.


Ah non, je crois vraiment que là de nous deux, c'est toi qui rêves le plus ::

  • l'état se désengage tellement du service public audio-visuel qu'il ne mettra sans doute jamais les sommes demandées par le niveau faramineux actuel des ligues. Et jusqu'à présent, le foot européen ou les opérateurs ne sont pas nationalisés, donc s'ils se mettent à plat les uns après les autres à ne plus pouvoir payer (comme Canal à mis un genoux à terre, passant le relais à RMC qui met genoux à terre qui transmet à Media Pro...) tu crois que les candidats vont tous courir se ruiner ? ou que le gouvernement va forcer un repreneur ? Je crois que si, au contraire, le système actuel ne tiendra pas.  Regarde bien et voit comment Media Pro n'arrivera pas non plus je pense à se rentabiliser dans 3 ans à la fin de sa période de droits acquis... À ton avis, quel sera le diffuseur suivant prêt à perdre des sommes colossalesà son échelle, comme toi tu as perdus 230 € à tonéchelle. Moi je n'ai aucun doute sur le fait que cette aventure ne peut plus être rentabilisée au niveau où elle est rendue, mais je ne suis pas objectif (car j'en sais trop peu) ni madame soleil, et donc c'est bien un avis subjectif.
  • Inversement, tu voudrais que le droit à l'erreur permette un jour de mal lire un achat et s'en sortir à très bon compte. Oui, il y aura certainement des avancées, grignotées, mais dans la mesure que tu indiques (payer le dizième, 1 mensualité, ou le cinquième, 2 mensualités) de ton contrat de télé thématique, je n'y crois pas dans un délai aussi court que celui évoqué plus haut pour les tranches de 3 ans du foot argent faramineux.

Et puis ma phrase n'était pas un "rêve" mais une prédiction (subjective) :

  • c'est déjà devenu en partie réalité puisque mon opérateur se désengage très visiblement de ces sommes faramineuses qu'il ne peut plus se permettre de débourser : tant qu'il revient à des options que ses abonnés payent vraiment, je suis satisfait et donc c'est une correction qui arrive déjà actuellement
  • que maintenant ce soit d'autres intervenants qui reproduisent la même erreur financière servira tôt ou tard de leçon... Par exemple Orange s'était cassé les dents en investissant dans les contenus en plus d'être FAI pour finalement renoncer (lire ICI)... Quelques années plus tard pourtant SFR fait la même erreur, pour renoncer aussi... Toutes ces erreurs qui coûtent beaucoup d'argent craquent toujours un jour, justement à cause de l'argent qui n'est pas inépuisable.

Mais indépendamment de tout ce roman, et donc de la législation en cours et future, je maintiens mon introduction que si tu veux une faveur hors du droit, mais sur la base d'un geste commercial car tu as fait incontestablement une erreur qui t'a piégé, tu peux légitimement utiliser les 2 voies de recours que je te rappelais pour demander ce geste de faveur.

À+

Digiclient NC → parti de sa planète disparue, pour une nouvelle terre d'accueil ♥
LaBox THD 4K (V3) - Connexion FttLA à 200↓↑20 Mbit/s

Voir directement la réponse

Re: Abonnement engageant: j'ai fait une erreur.

Visiteur

Bonjour Ryry,

""""""""

Non banque et assurance ce n'est pas pareil, mais OK, je vois ton erreur, tu fais un mélange dans la loi Hamon entre :

  1. assurance pour un crédit immobilier, par exemple dans une banque (qu'on peut effectivement "switcher" durant la première année seulement, et sans frais contrairement à avant) lire ICI
  2. assurance tout court (habitation, voiture, etc.) : et là c'est l'inverse, tu peux résilier ton assurance sans frais quand tu veux APRÈS le premier anniversaire du contraire (lire ICI sur le site du gouvernement).""""""""

Si, Banque et assurance c'est pareil: je veux dire que l'un ne va pas sans l'autre et que les intérêts sont tellement imbriqués et complémentaires qu'on peut faire l'amalgame, les stratégies marketing sont en symbiose. J'ai toujours parlé de l'assurance immo, celle qui est énorme financièrement, pas des autres. Désolé si tu as mal compris.

 

"""""""

OK, je pige. Alors on retombe sur l'autre élément de l'argumentaire : il est clair que le législateur a dû penser que pour un achat de 200 €, c'était relativement futile et sans besoin de tout ce toutim pour faire prendre conscience de son acte au consommateur... Ou alors les FNAC et Darty auraient beaucoup de pédagogie à faire...

 

""""""

Je ne m'intéresse pas à la prise de conscience de l'acte mais à la possibilité de résilier légalement un achat aussi futile sans aucune condition. Donc oui, c'est absurbe de générer " tout le toutim" pour une prise de conscience: par contre on doit pouvoir se désengager instantanément. C'est ma position politique, quand la tienne semble être: on reste enchaîné un an, qu'on ait fait une erreur ou pas. J'ai ma position, tu as la tienne.

 

""""""""Mais si tu préfères qu'on en revienne à la loi antérieure à cette dérogation, pourquoi pas.""""""""""

Et les congés payés aussi? Allons..je veux faire évoluer la législation, pas la faire régresser...encore un procès d'intention pour servir une contre argumentation..quel intérêt?

 

 

""""""""Il te faudra juste penser à t'abonner au moins 2 semaines avant un match pour recevoir ton flux vidéo (car le fournisseur ne sera pas idiot au point de te donner ton match, puis attendre ta résiliation légale le lendemain, il fera comme les banques, tu auras ton argent une fois le délai de réflection/rétractation atteint). C'est dans cette esprit que Netflix a supprimé ses 30 jours d'essais ou Disney+ sa semaine d'essai => pas de contenu sans payer, car immanquablement le consommateur n'utilise pas ce droit pour réparer une erreur, mais bien plus souvent sciemment pour se gaver puis partir ensuite."""""""""

 

Netflix? obligatoirement payant? c'est une blague? Ils on sciemment instigué le système multicompte si bien que 4/5ième des utilisateurs Netflix ne payent pas. Ils font ça pour obtenir dans un premier temps le monopole et sont parfaitement au courant de la situation, puisqu'ils l'utilisent dans leurs pubs facebook.(je peux retrouver le lien si besoin) Tu argumentes pour défendre une idée ou seulement pour me désavouer? Cet argument est absurde.

 

La résiliation just'après match, 'Bein sports" le fait, ils ont compris. Je ne crois pas que ce soit "un cadeau" mais une adaptation au marché.(piratage) plus de flexibilité sous peine de ne plus avoir d'abonnés du tout.

 

"""""""""""""""""""

  • La loi Chatel a été un "bonus" pour le client : AVANT on était coincé par son engagement, maintenant on peut en partir sans payer la totalité... C'est indéniablement un pas en faveur du consommateur et en défaveur des opérateurs (lire ICI) que son auteur soit de droite ou non.
  • Inversement, tu prêtes à la loi Hamon une extension qu'elle n'a pas : tout de gauche qu'il est, il a maintenu qu'il faut attendre la date anniversaire du contrat d'assurance à tacite reconduction pour pouvoir le résilier à n'importe quelle date (lien déjà donné plus haut).

Au final, comme dit plus haut, ces 2 mesures se ressemblent étrangement au contraire malgré leur origine politique différente :

  • toutes deux ont chercher à lutter contre une forme de "captivité" du consommateur pris dans en engagement qu'il a accepté mais qu'il souhaite quitter
  • alors elles permettent de quitter cet engagement, à partir du 13e mois (l'une pour les assurance maison/voiture, l'autre pour les abonnements numériques)
  • l'une avec 0% de pénalités et l'autre avec seulement 25% de pénalité (au lieu de la totalité avant dans les 2 cas puisqu'il fallait aller au bout de l'engagement)."""""""""""""""""""""""""

 

Oui c'est vrai, je me suis planté sur la loi Chatel elle protège les consommateurs.(pas assez selon moi) Surprenant pour un mec de droite mais cette loi apparaît à un moment du mandat sarkozy ou celui-ci cherchait à virer "un peu vers l'électorat de gauche" . C'est cohérent.

 

 

"""""""""""""""""""

En effet, je suis bien d'accord c'était un procès d'intention de ma part... Et que je maintiens et que tes réponses ont corroboré :

  • tu as bien eu une tendance à vouloir optimiser ton intérêt personnel en ne voulant t'abonner sciemment que pour la finale pour une vingtaine d'euros (alors que je pense que tu sais que cette compétition vaut une blinde) dans le cadre de la légalité (un abonnement que tu pensais sans engagement)... bon pas de chance, tu avais mal lu les dispositions de l'abonnement, mais c'était bien ton intention.
  • Inversement, tu ne t'es pas abstenu non plus de procès d'intention sur Chatel en voulant dénigrer de "droite" sa loi qui pourtant protège mieux le consommateurs qu'avant, ou en considérant que les gens qui payent leur année d'abonnement (230 €) à la chaîne sont des abrutis... alors qu'ils ne font qu'honorer le partage à peu près équitable de ce que coûte cette compétition pour venir jusqu'à leur écran (contribution d'ailleurs non équilibrée et avec perte qui coûte donc à mon opérateur et c'est sur moi et les autres non "abonnés foot" que rejaillit d'éponger la somme qui manque pour les fans de foot qui ne payent pas ce qu'ils devraient pour couvrir les frais)."""""""""""""""""""""""

Le procés d'intention à mon égard visait mon prétendu "parement de vertu", non ce que tu cites ci-dessus(optimiser...), et """vertu""" il n'y a pas puisque je prône le "gratuit" maintenant. Ta réponse est agressive et sans fondement. Je te rappelle que je souhaite une loi pro-consommateur qui permette de se retirer plus facilement d'un abonnement. Qu'on ne soit pas d'accord, soit. Qu'on critique cette posture à coup de procès d'intention, c'est irrespectueux, hors, je ne crois pas l'avoir été avec toi.

 

""""""""""""""

  • Toi tu voudrais encore mieux, c'est compris, mais comme je te l'ai dit, vu les sommes en jeu, tu rêves beaucoup et je pense que tu es conscient qu'un commerçant qui engage la somme en question ne peut pas décemment être rentable et jouer le système que tu demandes : ou alors tu n'auras pas ton flux vidéo avant le délai de réflexion (sinon trop facile).

Donc si la législation a une chance de changer pour "permettre de merder de bonne foi", je pense que tout simplement :

  1. c'est le délai de rétractation qu'on évoquait plus haut qui redeviendra sans dérogation sur ses 14 jours
  2. et par conséquent, on mise que le diffuseur, comme le banquier prêteur ou le constructeur de maison, ne te délivrera pas une miette de ton achat avant la fin de ces 14 jours pour te permettre une "réflexion" tout en évitant lui-même de se faire gruger."""""""""""""""

Nouvel argument:

Attention, on peut s'en révolter mais:

 

----------La réalité du piratage sur internet qui prend des proportions endémiques(j'ai vu qu'il existait un boitier qui coûte 60€/an et donne accès à la totalité des chaine payantes existantes au monde.Oui, toutes les chaînes:cinéma, sport, concerts, canal+, .....dans toutes les langues, des milliers de chaînes) Face à ce genre de menaces, l'industrie du disque a tout simplement cessé d'exister pour se réinventer sur le live par exemple(j'achète encore mes titres sur itune mais ce doit être pour me "parer de vertu.."). et la musique est devenue gratuite, ou quasiment. Il en sera de même pour les chaînes de télé . Cette industrie ferait bien de mettre de l'eau dans son vin dans les cas de litiges (comme celui qui me lie à SFR par exemple) sous peine de finir de la même manière(ce qui arrivera de toutes façons). C'est l'implacable loi du marché. Et elle change vitesse lumière. Les gens comme moi qui payent encore pour du contenu média sont une espèce en voie d'extinction(gens vertueux et modestes  xD), je pense que les multinationales doivent présenter une flexibilité accrue en matière de désengagement, ça va dans le sens que prend le marché.

 

"""""""""""""""""""""""

Ah non, je crois vraiment que là de nous deux, c'est toi qui rêves le plus ::

  • l'état se désengage tellement du service public audio-visuel qu'il ne mettra sans doute jamais les sommes demandées par le niveau faramineux actuel des ligues. Et jusqu'à présent, le foot européen ou les opérateurs ne sont pas nationalisés, donc s'ils se mettent à plat les uns après les autres à ne plus pouvoir payer (comme Canal à mis un genoux à terre, passant le relais à RMC qui met genoux à terre qui transmet à Media Pro...) tu crois que les candidats vont tous courir se ruiner ? ou que le gouvernement va forcer un repreneur ? Je crois que si, au contraire, le système actuel ne tiendra pas.  Regarde bien et voit comment Media Pro n'arrivera pas non plus je pense à se rentabiliser dans 3 ans à la fin de sa période de droits acquis... À ton avis, quel sera le diffuseur suivant prêt à perdre des sommes colossalesà son échelle, comme toi tu as perdus 230 € à tonéchelle. Moi je n'ai aucun doute sur le fait que cette aventure ne peut plus être rentabilisée au niveau où elle est rendue, mais je ne suis pas objectif (car j'en sais trop peu) ni madame soleil, et donc c'est bien un avis subjectif.
  • Inversement, tu voudrais que le droit à l'erreur permette un jour de mal lire un achat et s'en sortir à très bon compte. Oui, il y aura certainement des avancées, grignotées, mais dans la mesure que tu indiques (payer le dizième, 1 mensualité, ou le cinquième, 2 mensualités) de ton contrat de télé thématique, je n'y crois pas dans un délai aussi court que celui évoqué plus haut pour les tranches de 3 ans du foot argent faramineux.

Et puis ma phrase n'était pas un "rêve" mais une prédiction (subjective) :

  • c'est déjà devenu en partie réalité puisque mon opérateur se désengage très visiblement de ces sommes faramineuses qu'il ne peut plus se permettre de débourser : tant qu'il revient à des options que ses abonnés payent vraiment, je suis satisfait et donc c'est une correction qui arrive déjà actuellement
  • que maintenant ce soit d'autres intervenants qui reproduisent la même erreur financière servira tôt ou tard de leçon... Par exemple Orange s'était cassé les dents en investissant dans les contenus en plus d'être FAI pour finalement renoncer (lire ICI)... Quelques années plus tard pourtant SFR fait la même erreur, pour renoncer aussi... Toutes ces erreurs qui coûtent beaucoup d'argent craquent toujours un jour, justement à cause de l'argent qui n'est pas inépuisable.""""""""""""""""""""""""""""""""

Non. Du pain et des jeux n'a jamais été aussi vrai que maintenant et LE jeu, c'est le foot, qu'on le veuille ou non.

Quelque soit la manière.

Quels que soient les prestataires.

Le foot sera toujours à la télé car il achète la paix sociale. une partie en tout cas. C'est tellement plébiscité par le peuple que les sommes ebgagées sont complètement folles.

Tu n'es pas réaliste si tu crois que ça peut s'arrêter.

Bercy et le gouvernement vendra la tour Eiffel avant d'accepter l'arrêt du foot à la télé. Car un autre problème, insoluble celui là se posera alors.

 

@+

 

Monsieur Vertueux.

 

 

 

Voir directement la réponse

Re: Abonnement engageant: j'ai fait une erreur.

Client Top Contributeur

Hello @julien6222 

 

Cette discussion quoique très très fournie est cependant intéressante. Mais tu ne peux pas balayer d'un revers de main tous ces arguments qui contredisent ce que tu affirmes, ou mettre sur un plan d'égalité des vérités et des approximations.

 


Si, Banque et assurance c'est pareil: je veux dire que l'un ne va pas sans l'autre et que les intérêts sont tellement imbriqués et complémentaires qu'on peut faire l'amalgame, les stratégies marketing sont en symbiose. J'ai toujours parlé de l'assurance immo, celle qui est énorme financièrement, pas des autres. Désolé si tu as mal compris.

Qu'appelles-tu "assurance immobilière" :

  1. l'assurance habitation ?
  2. ou l'assurance de prêt immobilier ?
  • En effet, la seconde a quelque chose clairement en lien avec les banques (même si, dans ce rôle la banque devient une assurance, ce qui n'est pas pareil... c'est comme quand LaPoste fait de la banque ou vend des abonnements internet, elle change de rôle... et que moi je n'ai jamais confié mon assurance de prêt immobilier à ma banque, j'ai toujours négocié de la prendre en dehors, à mes frais, parce que moins chère, chez l'assureur (de profession cible) que je me choisis.
    Et effectivement, cette seconde assurance peut être modifiée sans engagement (mais uniquement la première année), après tu n'en as plus la liberté jusqu'à la fin même si rien n'interdit de négocier pour le faire quand même (est-ce réellement ce que tu souhaites ?). cf. lien déjà fourni.
  • Tandis que la première se comporte plutôt comme l'engagement internet (obligation de terminer ses 12 premiers mois quand on a commencé un engagement) cf. lien déjà fourni.

Par contre, je ne suis pas spécialement d'accord avec toi pour évaluer comme énorme financièrement seulement l'une des deux (celle adossée au prêt bancaire) et négliger celle de "pure assurance" pour couvrir ton logement  :

  1. Que ce soit pour assurer la valeur de TOUTES les habitations de France (pour une destruction), ou que ce soit pour assurer la valeur de TOUS les prêts d'acquisition d'habitation de France (pour un défaut de paiement), je crois qu'il y des 2 côtés des sommes considérables.
  2. On peut même imaginer que les sommes couvertes (et donc les traites payées par les assurés) devraient être supérieures dans l'assurance habitation (qui fonctionne donc à peu près comme l'engagement internet avec ses 12 mois incompressibles) puisqu'elle vise à assurer la même valeur de biens (celle de la totalité de l'habitation) mais pour toutes celles de France habitées, et non uniquement celles en cours d'emprunt.

Je ne m'intéresse pas à la prise de conscience de l'acte mais à la possibilité de résilier légalement un achat aussi futile sans aucune condition. Donc oui, c'est absurbe de générer " tout le toutim" pour une prise de conscience: par contre on doit pouvoir se désengager instantanément.

Alors là je suis encore plus stupéfait et je ne peux pas te suivre.

  • Donc tu contestes tout simplement que la loi continue à laisser faire ce qui existe depuis des années : un abonnement sur X mois qui engage les 2 parties. Donc on oublie ce qui a commencé avec les abonnements à de simples revues que tu prenais sur 1 an ou sur 2 ans (sans pouvoir l'annuler, tu payais même tout dès le départ comme ça c'était réglé), et qui a continué avec d'autres services pour lesquels le fait de t'abonner (donc de t'engager à rester) te procure une réduction notable (voire est la seule possible quand le commerçant estime qu'il en veut pas de clients qui viennent et qui vont).
  • Ça ce que tu contestes, c'est la simple liberté de l'offre et la demande... Moi je ne trouve pas que ça ne devrait pas exister (pourquoi l'interdire parce que tu n'aimes pas, ce n'est pas comme si c'était une arnaque que de contractualiser une association pendant 12 mois, c'est un engagement réciproque tout à fait respectable moralement et le plus souvent dans le but évident d'obtenir une ristourne conséquente (de près de 50 %  sur les abonnements internet SFR ou d'autres FAi par exemple).
  • Je trouve normal que la concurrence des produits soient variées dans les limites de cette légalité et respectabilité morale afin que certains clients ne choisissent pas ces offres avec engagement et préfèrent celles sans engagement... ou l'inverser... Mais ça reste la liberté du client de souscrire à l'une ou l'autre, et du commerçant de proposer l'une ou l'autre. Aucun des deux n'est obligé à tout accepter.

À la rigueur ce que je pourrais comprendre, c'est qu'à côté d'une offre avec engagement, la loi soit plus contraignante et impose désormais de proposer un tarif sans engagement, à des conditions "non disqualifiantes" comme c'est dit dans la loi Chatel sur les abonnements mobiles... Mais justement, comme on l'a déjà évoqué, pour moi dans le cas du foot et ses événements sportifs, le prix nettement plus élevé du sans engagement pourrait largement être économiquement justifié par l'opérateur et ses comptes financiers pharaoniques s'il n'a pas des ses projets de plébisciter des clients sans engagement, et du coup l'opération serait beaucoup moins favorable à l'abonné que dans le mobile. (car il reste une évidence, on ne peut pas contraindre un commerçant à perdre de l'argent).

 

 


par contre on doit pouvoir se désengager instantanément. C'est ma position politique, quand la tienne semble être: on reste enchaîné un an, qu'on ait fait une erreur ou pas. J'ai ma position, tu as la tienne.

Alors, d'abord ça ne s'arrête pas à ma position, mais celle de la loi française, promulguée dans le cadre démocratique qui est le nôtre (et dont on peut parfaitement contester la légitimité, je te rejoins là-dessus mais encore faut-il le faire)... Pour l'instant c'est plutôt "ton avis personnel" contre "celui a été instauré par notre autorité législative au sein de notre parlement"... Ça n'a pas exactement la même comparabilité.

Maintenant je veux bien croire que ton avis est majoritaire dans la population (et que donc la loi actuelle serait en cela non démocratique), mais comme évoqué dans une réponse précédente, il ne faut pas oublier les coûts en jeu en te permettant d'aller et venir à coup de "seulement 20 euros" quand le commerçant a besoin de beaucoup plus pour être rentable, c'est clairement une orientation de loi vouée à l'échec : soit le commerçant fait faillite, soit il arrête de commercialiser ce service, et dans les 2 cas tu n'as pas le service ce que tu voulais.

 

En outre, que ce soit cependant ta position pour des motifs politiques, je veux bien le croire aussi.

Mais si on veut tout présenter à sa guise et le teinter de politique alors on pourrait dire aussi que ta position se rapproche grandement de la situation du contrat de travail aux USA (l'employeur peut quasiment révoquer un contrat à tout instant)... attitude très "de droite"... Là où en France le contrat est difficile à révoquer... attitude très "de gauche"...

Mais je peux comprendre aussi qu'au bénéfice systématique de l'individu, on considère qu'un contrat avec un commerçant peut être cassé quand on veut malgré l'engagement, et qu'au contraire un contrat avec un employeur ne puisse pas être cassé avec la même facilité, tout en restant cohérent : c'est pour le bénéfice systématique de l'individu au détriment de l'acteur d'en face qui n'est que puissant et méchant.

 


""""""""Mais si tu préfères qu'on en revienne à la loi antérieure à cette dérogation, pourquoi pas.""""""""""

Et les congés payés aussi? Allons..je veux faire évoluer la législation, pas la faire régresser...encore un procès d'intention pour servir une contre argumentation..quel intérêt?


J'ai écrit cette phrase car tu faisais une lecture erronée de la loi Chatel en la qualifiant "de droite" (pour sans doute laisser croire qu'elle n'était donc pas allée dans le sens de l'abonné), critique à laquelle tu as même laisser planer un lobbying des opérateurs (sans doute pour que Chatel leur ponde une loi favorable)... ALors que justement je décrivais que la loi Chatel a été contre eux et pour l'abonné en lui donnant des libertés de désengagement qu'il n'avait pas avant (où un contrat signé était un contrat signé). Donc oui, j'ai écrit ce que tu prends pour un procès d'intention, mais c'est IRONIQUE pour te faire mesurer que tu te trompais de sens dans ta critique de l'évolution : au contraire, cette loi était préférable à l'ancienne du point de vue du client, et je suis persuadé que ce n'est pas ton intention de la changer puisque tu défends l'intérêt du client. Pas de réel procès d'intention de ma part ici bien au contraire, ça transparait clairement.

 

D'ailleurs tu reconnais t'être planté sur cette description à charge de la loi Chatel et donc là ce que tu viens d'écrire est clairement un effet de manche, et allons-y mettons les congés payés et les acquis sociaux gagnés dans le sang et la douleur pour lui donner encore plus de corps, mais qui ne change rien à ton erreur de positionnement sur cette loi :


Oui c'est vrai, je me suis planté sur la loi Chatel elle protège les consommateurs.(pas assez selon moi) Surprenant pour un mec de droite mais cette loi apparaît à un moment du mandat sarkozy ou celui-ci cherchait à virer "un peu vers l'électorat de gauche" . C'est cohérent.

Continuons sur le fait qu'un fournisseur évite la "fuite" de ses contenus :

 


""""""""Il te faudra juste penser à t'abonner au moins 2 semaines avant un match pour recevoir ton flux vidéo (car le fournisseur ne sera pas idiot au point de te donner ton match, puis attendre ta résiliation légale le lendemain, il fera comme les banques, tu auras ton argent une fois le délai de réflection/rétractation atteint). C'est dans cette esprit que Netflix a supprimé ses 30 jours d'essais ou Disney+ sa semaine d'essai => pas de contenu sans payer, car immanquablement le consommateur n'utilise pas ce droit pour réparer une erreur, mais bien plus souvent sciemment pour se gaver puis partir ensuite."""""""""

 

Netflix? obligatoirement payant? c'est une blague? Ils on sciemment instigué le système multicompte si bien que 4/5ième des utilisateurs Netflix ne payent pas. Ils font ça pour obtenir dans un premier temps le monopole et sont parfaitement au courant de la situation, puisqu'ils l'utilisent dans leurs pubs facebook.(je peux retrouver le lien si besoin) Tu argumentes pour défendre une idée ou seulement pour me désavouer? Cet argument est absurde.


Ce que tu dis sur Netflix est probablement vrai (même si je n'ai aucune statistique sur les nombres que tu affirmes)

Par contre, là encore, tu fais dire à mes écrits (que pourtant tu cites) ce qu'ils ne disent pas : comme tu l'as cité cette phrase visait juste à te convaincre que tous les commerçants ne feront pas tous le choix de laisser une brèche légale pour se faire plumer des contenus (et tu ne t'embarrasse pas tendre à me faire toi aussi un procès d'intention à peine avoué puisque tu le termines par un point d'interrogation). Soit c'est un effet de manche de ta part juste pour dire des choses sur la forme et non sur le fond, soit tu connais la réponse et sais c'est bien pour défendre l'idée (que je viens de réexpliquer) que cette phrase était là. Inutile de la discréditer avec des jugement de formes. Je te serai reconnaissant de te contenter du fond, il y a déjà tellement de quantité.

 

Non cet argument n'est pas absurde. Si mon raisonnement pour expliquer la disparition des 30 jours d'essais gratuits de Netflix et de la semaine d'essai gratuit de Disney+ est selon toi pour une autre raison, je suis curieux de l'apprendre. Cependant je l'ai encore entendu soutenu par des animateurs d'émissions centrée sur le streaming sur 01netTV il y a quelques jours, affirmant aussi que (selon eux) Netflix et Disney+ avaient supprimé leur période gratuite à l'évidence car ils ne voulaient plus délivrer gratuitement des contenus à des petits malins qui s'abonnaient, consommaient à gogo, puis résiliait (voire recommençait ce petit jeu régulièrement). Donc non, l'argument évoqué allait bien dans le sens de montrer que cet argument est souvent utilisé pour justifier l'arrêt d'une brèche (pourtant légale) trop facile vers la gratuité, et visiblement trop utilisée, ce qui rend l'existence de cette facilité sympathique pour le client en fait vouée à disparaître pour que le diffuseur protège son revenu.

 


La résiliation just'après match, 'Bein sports" le fait, ils ont compris. Je ne crois pas que ce soit "un cadeau" mais une adaptation au marché.(piratage) plus de flexibilité sous peine de ne plus avoir d'abonnés du tout.

C'est ton avis OK.

C'est peut-être une adaptation au marché et en particulier pour le piratage (on se demande bien pourquoi Canal+ ne fait pas de même dans ses tentatives compliquées pour redresser la barre) Mais cela semble une vaine tentative puisque beIN n'est toujours pas à l'équilibre de rentabilité depuis sa création d'après ce qu'on lit de tous les commentateurs économiques (lire ICi encore en 2019, après 7-8 années d'essai de cette stratégie... elle n'est peut-être pas si bonne).

  • Stratégie "jugée déficitaire" que Canal avait même essayé de faire condamner en justice pour "concurrence déloyale" au début (lire ICI) mais que la justice s'est refusée à confirmer "Canal+ ne démontre pas que le prix d'abonnement à BeIN Sports est anormalement bas par rapport aux prix du marché" ... ce qui ne tranchait pas la question de fond : est-ce que dans les faits l'exercice commercial est rentable ou déficitaire par nature (en particulier si l'abonné peut partir à tout moment).
  • mais que visiblement Altice-SFR a tranché de son côté (visiblement plus près de ses sous que beIN) : ils préfèrent ne plus avoir d'abonnés sur une option que des abonnés non rentables (sport sans engagement, terminé, et peut-être même à terme fermeture de leur bouquet maison dédié au sport vu la tournure des droits acquis)  => ils veulent tenter de rentrer dans leurs frais concernant le sport, ça n'a pas marché, ils arrêtent ce qui n'a a échoué chez eux cumulant les exercices annuels avec pertes (lien déjà donnés). C'est leur droit le plus respectable.

Le procés d'intention à mon égard visait mon prétendu "parement de vertu", non ce que tu cites ci-dessus(optimiser...), et """vertu""" il n'y a pas puisque je prône le "gratuit" maintenant. Ta réponse est agressive et sans fondement. Je te rappelle que je souhaite une loi pro-consommateur qui permette de se retirer plus facilement d'un abonnement.


C'est encore une reformulation de ce qui est en fait véritablement écrit, en guise d'effet de manche peut-être. Mais non.

  • Oui j'ai fait un procès d'intention qui concernait ta prétendue vertu
  • Non mon passage que tu cites (sur l'optimisation personnelle) n'est pas un autre reproche : je répète et je maintiens que je trouve personnellement faussement vertueuse ta recherche à démontrer qu'un abonnement devrait forcément être sans engagement fort et rupture très pénalisante pour l'abonné et qu'en fait ton propos montre pour moi que ce que tu veux surtout c'est améliorer ton intérêt (couvrir ton erreur) et ta liberté future (si la loi changeait) sans prendre en compte à mon sens suffisamment celle d'en face (la fameuse phrase de mon enfance ne fait plus beaucoup recette : "la liberté des uns s'arrête où commence la liberté des autres"... pourtant elle reflète exactement selon moi ce qui se passe dans ce "conflit" entre l'abonnement "contraint" sur 12 mois que tu dénonces et ta liberté à partir quand tu veux... quand bien même ce serait une mise en péril de la rentabilité de ton fournisseur. (Moi comme évoqué au-dessus, je trouve normal que le commerçant ne soit pas contraint à proposer du "sans engagement" ou s'en rapprocher. La politique de l'engagement est parfaitement défendable aussi, chacun adopte celle qu'il veut.)

Si tu veux que j'explicite ce "petit" reproche à ton échelle, reliant optimisation et vertu, je vais te donner un gros exemple (concernant le facteur d'échelle) mais qui reflète le même raisonnement de ma part :

  1. je considère que les GAFAM et leur optimisation personnelle est clairement une manifestation du vice et non de la vertu
  2. donc s'ils venaient se prétendre "vertueux" au motif par exemple qu'ils ne font que respecter la loi, je mettrai donc sur la table que (selon moi) je juge personnellement que c'est une prétendue vertu étant donnée leur volonté affichée de jouer avec l'optimisation (que les cadres multinationaux actuels leur permettent pour leur seul bénéfice, au détriment de celui des habitant nationaux du pays auprès duquel ils font leur commerce).

Maintenant, comme c'est un avis subjectif, je peux me tromper, mais voilà pourquoi je considère toujours que tes actes ne confortent pas la vertu dont tu t'es paré. (et je ne mets en effet même pas dans la balance la tentative affichée de sortir du légal que tu as fait planer).

 


Qu'on ne soit pas d'accord, soit. Qu'on critique cette posture à coup de procès d'intention, c'est irrespectueux, hors, je ne crois pas l'avoir été avec toi.

Pour ce qui est de l'irrespect de ce procès d'intention (que je maintiens d'ailleurs, je vais te dire aussi ce que je pense de ton attitude).

Voilà la citation que tu as prises pour me reprocher mon procès d'intention (avéré il est vrai je l'ai tout de suite confirmé)

  • « Je crois que tu n'es pas tout blanc dans cette affaire, et que comme SFR tu vois beaucoup ton penses surtout à optimiser ton intérêt personnel dans les cadres qui te semblent ceux permis par notre légalité (par exemple se désabonner après seulement 1 mois) »

Qui d'ailleurs était précédée de

  • « je ne partage pas totalement ta description te parant de vertu si je peux me permettre. »

Tu vois que j'ai pris soin d'essayer au contraire d'amener avec égards le moins agressivement possible mon avis (personnel et subjectif) sur ton attitude.

Est-ce que tu penses que c'est plus respectueux ou moins respectueux que par exemple commencer par affirmer (et sans égards ni nuances pour le coup) des contre-vérités en série qu'on est obligé de rétablir à grands renfort de lien et sources (par exemple, dès ton 2e message)

  • "Aucun recours, point" => faux, tu as 2 niveaux au-dessus (service consommateur SFR, puis médiateur national)
  • "A ma connaissance, de tous les services auxquels je suis abonné, c'est la première fois que je rencontre cette pratique" => il a fallu écarter pour cela un des cas le plus évidents d'assurance habitation, puis aussi de mensualités d'emprunts...
  • "Même pas la possibilité de plaidoyer n'est pas possible, fin du litige. Il n'y a même pas un service ou défendre mon cas" => même remarque qu'en premier, il y a 2 niveaux de playdoyer, et un service dédié nationalement à t'aider : le médiateur des télécoms
  • Et puis dans les messages suivants, tu affirmes dans 2 messages successifs (malgré une dénégation intermédiaire pourtant) qu'il n'y a pas de service contentieux chez SFR
  • etc. etc. (on passe par le fait de qualifiés d'abrutis ceux qui payent 230 € sans sourciller)
  • Et on arrive dans ce dernier message, où tu qualifies tel argument de ma part d'absurde ou encore que autre (en dévoyant un peu sa portée) est une blague 😀

Donc oui, je n'ai à ce stade pas véritablement honte de ce procès d'intention comme je viens de te le citer, dont j'ai accompagné l'écriture du pourquoi nuancé qui m'amenait à le penser et en essayant de l'amener sans agressivité.

 

Je te laisse aussi juge de l'irrespect mutuel dans la discussion au vu de ces exemples. Mais bon c'est vrai que chacun place le respect dans ce qu'il veut et qu'on pourra retourner tout ça dans tous les sens encore. 😀

 

Par ailleurs, tu as le don de vouloir souvent transformer la portée de mes propos (c'est sûr qu'en ne ciblant pas tes citations et en remettant quasi tout mon propos pour répondre par endroits, ça noie beaucoup les choses déjà fleuves) :

  • écrire "à coup de procès d'intention" ferait croire que c'est mon habitude alors qu'en plusieurs pages de dizaines d'argumentaire, cela ne ressort que sur 2 détails (c'est sûr à partir de 2 c'est du pluriel)
  • et je viens te de répondre plus haut que le second que tu me reproches (quand je te demandais si tu voulais revenir à la loi précédente) n'est pas un procès d'intention... puisque tu aimes les qualificatifs de rhétorique : c'est une question rhétorique (car elle visait à démontrer la réponse évidente au vu des faits, et donc dire avec ironie que sans doute "non" tu ne voudrais tout de même pas revenir à la loi antérieure)
  • sans parler du fait que je t'ai fait observer sur des exemples en retour que tu ne t'embarrassais non plus de prêter des intentions (vraies ou fausses, mais sans preuves) à différents acteurs dans tes affirmations.

Bref, il ne reste qu'un seul procès d'intention, d'ailleurs, et on est loin de pouvoir résumer sincèrement mon argumentaire "à coup de procès d'intention".

 

Pour ce qui est de ton analyse projective sur ce que devraient faire les diffuseurs actuels pour ne pas subir le même sort tragique que l'industrie du disque, et l'évocation du piratage... Mais foi, c'est ton avis. Là encore tu y affirmes un avis subjectif et des conjectures... Peut-être s'avéreront-elles fondées, ou totalement fausses.

Ce qui est sûr c'est que je doute que les acteurs acteurs du monde de la vidéo et de sa dématérialisation n'aient pas en tête ce qui s'est passé pour l'industrie de la musique, je crois qu'ils n'ont pas attendu tes conseils pour ça... et pour certains de maintenir quand même une tarification avec engagement. Bref, à mon avis c'est clairement un choix délibéré qui n'a pas été pris à la légère au détour d'une discussion.

 


je pense que les multinationales doivent présenter une flexibilité accrue en matière de désengagement, ça va dans le sens que prend le marché.

Tu fais bien de démarrer par "je pense" (et la fin de ton affirmation n'est pas forcément réelle de la tendance du marché, c'est une appréciation personnelle en l'état). Et on peut en douter largement, car comme déjà dit plus haut, l'engagement n'a pas que des défauts pour le client, il a aussi l'avantage de lui permettre d'accéder à un tarif plus bas, voire nettement plus bas. Et il y a visiblement eu un marché pour cela par le passé (c'est la pure logique de payer moins cher quand on achète plus en quantité) et encore un marché pour cela actuellement, et pas forcément le moindre. En effet, il n'y qu'à voir quelques exemples actuels et concrets

SFR propose des contrats avec engagement (moins cher durant l'engagement, plus chers ensuite hors engagement)

sa petite sœur Red propos des contrats sans engagements, mais dont le prix est finalement plus cher que le prix des 12 premiers mois que durent l'engagement SFR

=> où va la majorité des clients de la société en question ? Est-ce Red qui a une plus grosse part de marché que SFR ?

Bref, il y a visiblement des gens qui sont prêt à faire l'économie de la "liberté de se désengager" (sur une période raisonnable, juste un an) pour obtenir quelque chose en retour : une ristourne conséquent, ou bien un service client censé être accessible, ou bien n'importe quel autre facteur avantageux pour être justifiant le deal de se "lier" pour un an.

 


Et puis ma phrase n'était pas un "rêve" mais une prédiction (subjective) :
  • c'est déjà devenu en partie réalité puisque mon opérateur se désengage très visiblement de ces sommes faramineuses qu'il ne peut plus se permettre de débourser : tant qu'il revient à des options que ses abonnés payent vraiment, je suis satisfait et donc c'est une correction qui arrive déjà actuellement
  • que maintenant ce soit d'autres intervenants qui reproduisent la même erreur financière servira tôt ou tard de leçon... Par exemple Orange s'était cassé les dents en investissant dans les contenus en plus d'être FAI pour finalement renoncer (lire ICI)... Quelques années plus tard pourtant SFR fait la même erreur, pour renoncer aussi... Toutes ces erreurs qui coûtent beaucoup d'argent craquent toujours un jour, justement à cause de l'argent qui n'est pas inépuisable.""""""""""""""""""""""""""""""""

 

Non. Du pain et des jeux n'a jamais été aussi vrai que maintenant et LE jeu, c'est le foot, qu'on le veuille ou non.

Quelque soit la manière.

Quels que soient les prestataires.

Le foot sera toujours à la télé car il achète la paix sociale. une partie en tout cas. C'est tellement plébiscité par le peuple que les sommes ebgagées sont complètement folles.

Tu n'es pas réaliste si tu crois que ça peut s'arrêter.

Bercy et le gouvernement vendra la tour Eiffel avant d'accepter l'arrêt du foot à la télé. Car un autre problème, insoluble celui là se posera alors.


Mouais... On peut rêver.

Mais je continue à penser que ces affirmations ne sont que des conjectures. Je pense toujours au contraire que la situation actuelle financière des opérateurs français sur le monde du foot n'a aucune chance de perdurer et que ça ne va plus marcher longtemps en l'état.

  • En d'autres termes, pour moi : c'est condamné et "ça va énormément augmenter" c'est tout.

Bercy n'a déjà fait aucun effort quand la majorité des rendez-vous de sport spectacle est devenue difficilement accessible pour le service public (France Télévision) qui ne propose plus que des "miettes" au peuple, puis même inaccessibilité financière pour une chaîne privée mais visible par tous (TF1) qui n'a plus aussi que des miettes, alors même si il est drôle je ne crois pas une seconde à ton bon mot au sujet de la Tour Eiffel.

 

Pour moi l'état continuera à ne rien faire dans cette fuite, laissant le privé se débrouiller de ce marché, et qu'au final ça pétera financièrement car l'équilibre actuel s'avère difficilement rentable pour les diffuseurs en France.

 

Mais si en étant vertueux, tu es prêt à te faire tondre pour visionner du foot comme le supporteur anglais (pas parmi les nations où le foot est anecdotique) alors oui peut-être que tu sauveras cet équilibre financier voué à s'écrouler en l'état sinon selon moi... mais pas avec ta petite vingtaine d'euros : selon les sources européennes discutées dans ce fil (ICI) l'internaute anglais fait face à la plus grosse facture : 61 € moyen d'internet + 71 € d'abonnement foot...

  • Toi tu sembles penser que ce dispositif d'abonnement à l'année va disparaître au profit du pas cher et sans engagement.
  • Moi je pense que cet exemple anglais (et le cas RMC sport) montre plutôt que les opérateurs iront sûrement dans une direction contraire pour sauver leurs diffusions : du bien plus cher et avec engagement à la clé.

À+

 

P.S. Personnellement, je pense que j'ai déjà tout dit de mes pensées et que je me répète depuis longtemps dans cette conversation, au demeurant intéressante.

 

Mais on a largement dévié du sujet initial :

  1. est-ce qu'on peut légalement arrêter de payer RMC sport avant la fin des 12 mois => non car désormais cette chaîne est a engagement
  2. est-ce qu'on peut négocier tout de même un arrangement amiable pour le faire, par exemple en cas d'erreur de souscription => oui mais cela sera sûrement une mission très difficile à réussir
  3. est-ce qu'on peut imaginer que la loi devrait entériner en pareil cas (abonnement d'une vingtaine d'euros sur une chaîne relayant des événements sportifs) un "droit au désengagement quasi sans frais (par rapport au prix de l'engagement total signé)" quand on s'est engagé trop vite et par erreur => sans doute, tout est imaginable, mais certainement pas (selon moi) avec la politique tarifaire et technique actuelle qui permettrait trop facilement de flouer le commerçant comme tu sembles cependant l'espérer.

À+

 

Digiclient NC → parti de sa planète disparue, pour une nouvelle terre d'accueil ♥
LaBox THD 4K (V3) - Connexion FttLA à 200↓↑20 Mbit/s

Comment gagner des badges

Badges En savoir plus